• Les oiseaux de mauvais augure

     

    Être heureux en France est mal vu. Ça veut dire que vous avez beaucoup de fric, et donc « gagné comment, hein ? Sur le dos des pauvres gens, sûrement ! » Ou alors ça veut dire que vous êtes sans ambition, que vous vous contentez « bêtement » de ce que vous avez. Ou encore que vous êtes un peu idiot, naïf, on vous fait gober n'importe quoi. Les gens « malins » sont pessimistes. Les gens « branchés » savent que tout va mal. Les gens « clairvoyants » le disent : « On va dans mur ! »

     

    Avec 10% de chômeurs, la France est dans la moyenne de l'Europe, et cela ne console pas pour autant les familles qui n'ont pas de quoi boucler la fin du mois. Mais ceux qui s'en réjouissent, c'est tous les oiseaux de mauvaise augure qui, sur le net, dans les radios, à la télé, ne cessent de montrer leur prétendue intelligence et leur autoproclamée compétence en annonçant le mur sur lequel on ne cesse d'aller se fracasser, le tunnel qui n'a pas de bout, le verre qui est plus à moitié vide qu'à moitié plein.

     

    Pourtant les Français déraillent et démentent les oiseaux de mauvaise augure : le moral des ménages en France a atteint son plus haut niveau depuis octobre 2007, 98 points.

     

    Le déficit de la Sécurité sociale sera inférieur de 600 millions d'euros par rapport aux prévisions initiales, soit 9,1 milliards d'euros. Ce chiffre, s'il se confirmait, serait inférieur de 1,6 milliard d'euros à celui relevé l'an passé.

     

    En un an, 159 600 postes ont été créés dans les secteurs marchands non agricoles, à fin mars, le plus haut niveau depuis début 2008. L'emploi a augmenté dans le secteur tertiaire, dans l'intérim et légèrement dans la construction, mais a reculé dans l'industrie.

     

    On ne peut pas dire pour autant que ça va bien. Les pessimistes ont, c'est Français, bien sûr raison. Mais oui, « ça va mieux » !

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :