•  

     

     

     

     

    En ce moment se négocie le Traité de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis. On sait qu'un de enjeux importants est l'autorisation, nulle, partielle, ou totale, de l'importation d'OGM (Organismes génétiquement modifiés), comme le maïs transgénique, blé, tomates, etc. en général des végétaux.

     

    Jusqu'à présent la production d'OGM se faisait par ajout d'un gène pris dans une autre espèce ou autre variété (transgénèse), et c'était là la définition de l'OGM. Mais de nouvelles techniques de modification du patrimoine génétique existent maintenant, par modification directe des gènes propres de l'organisme. Ces organismes modifiés n'entrent pas dans la définition ancienne des OGM et risquent donc d'être considérés comme des organismes « naturels ».

     

    La question, en fait, ne devrait pas être : « OGM ou non ? », mais : « Quels traitements a subi tel organisme, et quels en sont les avantages et les inconvénients (voire dangers …). En attendant, la négociation du Traité transatlantique, continue et risque fort de passer à côté des vraies questions de santé et d'environnement posées par les manipulations génétiques.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :